Saint Sauveur de Peyre, Dimanche 04 Décembre 2022, 4 °C , Nuageux
Loto de l'Ecole publique dimanche 27 Novembre 2022
Samedi 5 Novembre 2022 à 9 h 00
11 Novembre 2022
Du côté de Crueize mercredi 26 Octobre 2022
Archives
Fête du jour : Barbara

Billet d'humeur électrique

31/07/2021

Nous avions déjà traité ce sujet à l’automne 2020 en vous relatant les travaux réalisés par des entreprises pour le compte de RTE (Réseau Transport d’Électricité) sur le secteur pour la restauration ou le remplacement de ses pylônes haute tension. Ces travaux vont reprendre à une centaine de mètres du Roc de Peyre. L’intervention prévue sur les pylônes est précédée par la réalisation d’un chemin afin de faciliter et sécuriser l’accès au pied des ouvrages. Cela coïncide cette semaine avec deux annonces. L’une qui porte sur la quatrième hausse des tarifs au 1er Août depuis le 1er janvier 2021. L’autre sur l’abandon par le gouvernement de sa réforme d’EDF. 

Taxes locales, hausse des prix du marché, tarifs réglementés et cette fois-ci la taxe de transport de l’électricité alourdissent nos factures qui ne sont plus neutres dans  le budget d’un ménage. 10 millions de Français auraient des difficultés à s’acquitter de leur facture. Il ne faut pas avoir la mémoire courte lorsque le gouvernement mettait en avant la réduction des tarifs grâce à la concurrence et la fin du monopole d’EDF que nenni. Le financement des énergies renouvelables, la hausse des prix sur le marché mondial, les compteurs Linky, l’installation des bornes de recharge pour les voitures électriques sont autant de facteurs qui vont favoriser de nouvelles augmentations. 

Le gouvernement a renoncé, provisoirement sans doute, à une réforme d’EDF qui visait à réorganiser ce groupe en trois entités : actifs hydrauliques, centrales nucléaires et le transport d’électricité avec RTE et la distribution assurée par ENEDIS. Visiblement cette réforme comme celle des retraites, à quelques mois de l’élection présidentielle, a fait reculer le gouvernement. Il y a fort à parier que les deux sujets reviendront bien vite en débat après cette échéance. On s’étonne après de la désaffection des Français pour la politique et des taux d’abstention record lors des différents scrutins. Réforme des retraites, réforme d'EDF, le gouvernement n’a pas voulu prendre le risque d’une décharge cet automne mais l’électrocution pourrait bien finir par arriver car les Français n’ont pas la mémoire courte.  Michel GUIRAL

Ce site utilise des cookies permettant de visualiser des contenus, d'afficher des flux d'informations provenant des réseaux sociaux et d'améliorer le fonctionnement grâce aux statistiques de navigation. Si vous cliquez sur « Accepter », nous déposerons des cookies sur votre terminal lors de votre navigation. Si vous cliquez sur « Refuser », ces cookies ne seront pas déposés. Votre choix est conservé pendant 6 mois et vous pouvez être informé et modifier vos préférences à tout moment sur la page « Gérer les cookies ».
Gérer les cookies