Saint-Sauveur-de-Peyre, Jeudi 18 Juillet 2019, 17 °C, Nuageux
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Samedi 22 juin 2019 balade de la baronnie de Peyre au Dieu Sucellus
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
8 Mai 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Contes et Rencontres jeudi 14 février 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
A proximité d'Aubrac vendredi 22 février 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Visite de Me la Préfète ce jeudi 24 janvier 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Intervention de la fraise mardi 5 février 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Lundi 4 février 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
En Aubrac Près de Marchastel
29 septembre 2013 (Photo Michel Guiral)
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Photo Primée "La France au Quotidien"
29 Octobre 2013 (photo Michel Guiral)
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
St Sauveur de Peyre
16 octobre 2010 à 7 h 38 (photo Michel Guiral)
Archives

Visite de l'Unité de méthanisation "Méthanaubrac"

22/02/2019
Visite de l'Unité de méthanisation Méthanaubrac

Après la tenue du comité syndical du syndicat mixte de gestion du Parc Naturell Régional nous avons visité l’unité de méthanisation. C’est Ludovic Mazars, agriculteur bovins lait et viande qui nous a accueilli et présenté l’unité avant la visite. 

Il est le président de la SAS Méthanaubrac. Cette entité rassemble 29 exploitations qui ont porté le projet. Il appartient donc aux agriculteurs qui souhaitent le faire partager avec d’autres acteurs locaux. Si une quarantaine de personnes physiques participent au capital de la SAS Ludovic Mazars a précisé que les agriculteurs ont refusé l’accès à des investisseurs extérieurs. L’unité traitera 36 000 tonnes d’effluents répartis entre 70% pour le fumier et 30% pour le lisier. 

C’est la Cuma de Ste Geniève en Argence qui est associée pour la collecte et de l’épandage.  Elle a investi 800000 €.Les agriculteurs n’ont plus à se préoccuper de leur lisier et du fumier. L’unité permet de produire de l’électricité et de la chaleur. C’est elle qui gère le plan d’épandage. 

Le projet a vu le jour en 2011. La construction s’est terminée en octobre 2017. ll est devenu opérationnel l’été 2018 avec le remplissage du digesteur et une montée en charge jusqu’au 10 novembre 2018 date à laquelle a commencé la production d’électricité revendue à EDF. La cogénération permet de produire du méthane transformé en  gaz ou à faire fonctionner un moteur pour fournir de l ‘électricité ou de la chaleur. Le premier client du réseau chaleur c’est l’abattoir implanté à proximité. Mais un déploiement sur le territoire est possible. Ce projet permet de renforcer les exploitations. Il a pour vocation à être partagé avec d’autres corps de métiers. C’est un outil qui peut que se développer. 

Les études : Etude de faisabilité financée en grande partie par la commune de Ste Genevieve,  étude de développement, étude de construction, étude d’exploitation.

Le coût  du projeet le financement 

4,650 millions d’euros

-fonds propres rassemblés par les agriculteurs 1,100 millions d’euros

-apport de 25000 € pour les adhésions de personnes physiques (une quarantaine)

-Feder (fonds européens) 1,100 millions d’euros

-Emprunts : 2,350 millions d’euros

(aucun financement région)

Ludovic Mazars au centre de la photo

Le lisier est stocké dans cet immense hangar 

Le digesteur est une cuve utilisée dans le processus de méthanisation  qui produit du bigaz grâce à un procédé de fermentaion anaérobie des matières organiques.

Le lisier pour l'épandage

Ludovic Mazars consacre deux journées par semaine à l'unité