Saint-Sauveur-de-Peyre, Jeudi 22 Août 2019, 23 °C, Ensoleillé
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Journée festive dimanche 18 août 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Foire de Nasbinals samedi 15 Août 2019 à 8 h 30
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Fête de Javols Jeudi 15 août 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
L'hommage ce dimanche des porte-drapeaux à Roger ROCHER
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Samedi 22 juin 2019 balade de la baronnie de Peyre au Dieu Sucellus
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
En Aubrac Près de Marchastel
29 septembre 2013 (Photo Michel Guiral)
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
A proximité d'Aubrac vendredi 22 février 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Visite de Me la Préfète ce jeudi 24 janvier 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Intervention de la fraise mardi 5 février 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Lundi 4 février 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Photo Primée "La France au Quotidien"
29 Octobre 2013 (photo Michel Guiral)
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
St Sauveur de Peyre
16 octobre 2010 à 7 h 38 (photo Michel Guiral)
Archives

Digressions matinales

10/02/2019
Digressions matinales

Il y a sept ans j’avais annoncé mon intention d’écrire un livre sur le syndicalisme (voir 48 Info en fin de page).  Si quelques pages ont été écrites je dois reconnaître que le projet n’a guère avancé.  L’action syndicale ajoutée à celle de l’élu (maire depuis 2001) ont réduit considérablement l’espace temps nécessaire pour m’y consacrer . 

De plus vous connaissez ma passion pour la photo. Je me suis lancé dans quelques expositions (4) plutôt réussies si j’en juge les encouragements reçus. En 2008 avec Monique Picaper nous avions rassemblé les textes que lui inspiraient 27 de mes photos. Ce « petit » livre tiré, à deux cents exemplaires, avait plu puisqu’en quelques semaines le stock était épuisé. Nous évoquons régulièrement l’envie de nous lancer dans une second projet. Certains m’interrogent aussi sur une nouvelle exposition. Je n’ai aucune réponse ni pour l’un et pour l’autre. Les diverses responsabilités et la  tenue de la rubrique locale de la Lozère Nouvelle ajoutée a celle de ce site Internet lancé il y a treize ans prennent aussi beaucoup temps si l'on veut faire les choses consciencieusement. Peut être celui de la retraite venu ces projets prendront forme. De toute façon elle n’est pas d’actualité et puis tous les retraités que je rencontre sont débordés. 

J’ai hésité ce matin à évoqué les rencontres récentes avec Pierre Morel A l’Huissier dont deux récentes dans notre commune car ses voeux, à Fournels, ont déclenché de vives réactions et on vous range facilement dans son camp.  Ce ping pong entre élus ne m'intéresse pas.  Je  revendique ma liberté et mon indépendance en tant qu’élu. Ces valeurs sont les mêmes que celles revendiquées par l’organisation syndicale à laquelle j’appartiens depuis 1977. En 2000 à l’occasion de mon élection à la tête de FO, en Lozère, j’ai abandonné un engagement politique en ne renouvelant pas mon adhésion au Parti Socialiste qui remontait également à l'année 1977. Lors de la célébration du mariage d’Isabelle Tichet et de Dominique Fernier, le 23 décembre 2018 j’ai évoqué de nombreux souvenirs parmi lesquels  ce moment  où son papa m’a fait part de son soutien si je me décidais à m’investir dans cette commune.  

Je ne regrette pas le temps donné à la vie politique. De  la section socialiste dont j’étais le secrétaire dans le 15ème arrondissement de Paris dans les années 80 à celle de Marvejols j’ai acquis une certaine expérience et j'ai appris à connaître les subtilités et futilités de la politique où se mélangent opportunisme, reniements, trahisons, complots, tout cela pour conquérir le  pouvoir.  J’ai côtoyé Lionel Jospin avant qu’il ne soit connu médiatiquement, Serge Moati, qui avait supervisé nos prestations télé où nous avions accueilli et intérrogé avec deux autres jeunes, Jacques Delors. Ces émissions diffusées sur les seules trois chaines de télé qui existaient à l'époque étaient enregistrées dans le cadre de la campagne officielle des législatives de 1981 à la Maison de la Radio,  j'ai aussi accueilli Michel Rocard à Marvejols.

Quelques mois après l’euphorie d’une élection présidentielle une majorité de français se détourne rapidement de celui qu’ils ont pourtant soutenu car les actes sont loin des promesses. De Mitterrand à Macron le scénario est  identique chaque fois, on oppose une partie des Français contre l'autre car les résultats sont toujours trés serrés. Le président actuel lui a le mérite d’avoir battu tous les autres. Propulsé ministre le jeune et brillant énarque qui n’a jamais exercé le moindre mandat municipal  a aussi vite perdu la confiance des Français qu’il avait mis de temps pour la conquérir. Nous sommes dans une situation plus qu’inquiétante. De tout temps les extrêmes sont à l’affût de ce genre de situation et s'en délecte comme les vautours sur leur proie. C’est un terreau très fertile et comme le loup qui se jette sur l’agneau ces partis sont dangereux pour notre démocratie et pour le bien vivre ensemble. Partout en Europe lors d’élections la montée en puissance de ces partis est préoccupante.

J’ai été séduit par la démarche de Jean Lassalle, par sa déclaration le jour où il a cessé sa grève de la faim. Je ne partage pas toutes ses idées mais il y a de la sincérité dans son engagement, de l’authenticité dans l’homme de terrain, du bon sens, des valeurs humaines incontestables, une analyse pertinente de la situation actuelle et des propositions crédibles. Les jeunes s’intéressent à lui. Ils étaient nombreux à la séance de dédicace à la librairie de Marvejols et d’autres personnes m’ont fait part de leur satisfaction d’avoir assisté à sa prestation à Bourgs sur Colagne.  J’ai des contacts pour voir si une projection du film qui vient de sortir en salle est possible dans la nôtre.

Après cette longue digression matinale j’en reviens à notre député. A l’issue de la réunion avec Me le Préfète il y a quelques jours nous sommes venus avec Alain Astruc et Emile Chabert déjeuner chez Martine comme le font beaucoup de convives qui apprécient le lieu, la cuisinière, sa cuisine, l’accueil, le personnel avec l'incontournable Marlène à la répartie facile et aussi mais plus réservée Régine. La  vue sur le Roc de Peyre paisible aujourd’hui mais à l’histoire mouvementée comme en témoignent de nombreux ouvrages dont le dernier en date « Les Louves du Gévaudan » de Jean-Paul Picaper complète cette attrait pour notre commune. J’ai fait le chauffeur de Pierre car l’imprudent député qui prône les pneus contacts obligatoires avait une véhicule qui n’en  était pas équipé. C’est vrai il a eu  comme excuse celle d’avoir provisoirement une voiture de location. Nous avons bavardé de tous les sujets. Cela lui permet d’être toujours imprégné de nos préoccupations de terrain et nous de la vision d’un parlementaire qui  élu pour un quatrième mandat connaît bien la vie politique. Le lendemain de l’épisode neigeux il est revenu déjeuner avec des jeunes agriculteurs et a manqué de peu les neufs enfants de l’école qui grâce à la neige étaient visiblement heureux d’être au restaurant. Je les ai interrogés s’ils préféraient la cantine  ou le restaurant mais la présence et les regards attentifs de Martine et Marylène, le personnel de la cantine, les ont dissuadés de répondre à ma question. Pour la quatrième  fois en trois semaines j’ai revu notre député à Nasbinals hier samedi (9 février) où il est s’est joint à nous pour déguster un succulent Burger de l’Aubrac dans une petite salle de restaurant tenu par des gens sympas. Le plus jeune maire de Lozère, Xavier Poudevigne, avait présidé à 10 h  la première assemblée générale après la création de l’association porteuse de la fête de l’Aubrac. Maire de la commune nouvelle Prinsuejols-Malbouzon, agriculteur, marié, deux enfants c’est lui qui un jour lors d'une réunion a lancé cette idée. Après le beau succès de la première édition  la deuxième est donc dans les tuyaux avec la date à retenir du samedi 7 septembre 2019 à Nasbinals. L’assemblée générale a été marquée par  de la bonne humeur de tous. Pas la moindre critique  que des remarques positives et constructives. Beaucoup d’idées nouvelles pour 2019 avec autour des trois races, Aubrac, Charolaise et Limousine l’accent mis sur des productions locales avec la pomme de terre de l’Aubrac soutenue par Bernard Bastide.  Mais la fête s’ouvrira à tous les artisans et commerçants qui souhaiteront être présents. Bon vent à cette deuxième édition. Pour terminer j’ai bien aimé à la tribune la présence d’André  Valadier et Xavier Poudevigne. Ils incarnent, avec des âges bien différents, cette passion pour cette terre d’Aubrac dure en hiver mais combien accueillante en été lorsque les estives envahissent ces plaines immenses. Je suis fier de mes origines Nasbinalaises. C’est un lieu de souvenirs d’enfance, d’adolescence et surtout de ressourcement pour faire le plein d’énergie. Si on ajoute à celle que je trouve en cette Terre de Peyre qui m’a accueilli il y a eu trente ans à l'automne  dernièr je suis un élu comblé. 

Bon dimanche à toutes et à tous et comme la présentatrice de la météo sur TF1 je vous dis « Portez vous bien ».

Aubigeyres le 10 février 2019.

Michel GUIRAL

Les photos de la première assemblée générale de l'Association 

Les bonus photos de Nasbinals

Agnès Chayla qui part en tournée 

Sylvie Crueize surprise lors de son affichage sur le panneau

Le burger de l'Aubrac spécialité du bar restaurant "L'occitan"

Extraits du livre la tête dans les nuages 

RD3 commune de Saint Sauveur de Peyre il y a bien des années. Ce cliché avait fait la une de la Lozère Nouvelle

a proximité de Prinsuejols

Pierre Morel à l'Huissier avec les jeunes agriculteurs le 4 février 2019