Saint-Sauveur-de-Peyre, Mercredi 24 Avril 2019, 8 °C, Ensoleillé
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
En Aubrac samedi 23 mars 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Contes et Rencontres jeudi 14 février 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
A proximité d'Aubrac vendredi 22 février 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Visite de Me la Préfète ce jeudi 24 janvier 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Intervention de la fraise mardi 5 février 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Ste Barbe Aumont-Aubrac dimanche 20 janvier 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Lundi 4 février 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
En Aubrac Près de Marchastel
29 septembre 2013 (Photo Michel Guiral)
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Photo Primée "La France au Quotidien"
29 Octobre 2013 (photo Michel Guiral)
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
St Sauveur de Peyre
16 octobre 2010 à 7 h 38 (photo Michel Guiral)
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
30 Mars 2007 Photo Michel Guiral
Archives

Me la Préfète a rencontré les élus de l'Intercommunalité des Hautes Terres de l'Aubrac

25/01/2019
Me la Préfète a rencontré les élus de l'Intercommunalité des Hautes Terres de l'Aubrac

Nommée le 25 novembre 2018 Mme VILS-MOREL, Préfète, a rencontré hier (jeudi 24 janvier 2019) les élus de la Communauté des Communes des Hautes Terres de l’Aubrac (CCTHA). Elle a décidé d'organiser ces réunions avec tous les Maires des Etablissements Publics de Coopération Intercommunales (EPCI). Le département de la Lozère compte 11 EPCI.  Notre communauté des communes est composée de 35 élus et regroupe 17 communes qui représentent 5 205 habitants. C’est la loi du 7 août 2015  plus connue sous le nom « NOTRe » (Nouvelle organisation territoriale de la République) qui a imposé ces regroupements. La Lozère bénéficie d’un régime dérogatoire qui lui permettait d’abaisser le seuil à 5000 habitants au lieu de 15000.

Eclairer le choix des élus en matière de transfert de la compétence eau&assainissement

Le but de ces déplacements de Me la Préfète est de prendre connaissance des projets et des difficultés de mise en oeuvre de la loi du 3 août 2018 relative au transfert de la compétence en matière d’eau&assainissement des communes vers les communautés des communes. Me la Préfète a  indiqué qu’il était utile que les élus disposent de toutes les informations, notamment juridiques, pour éclairer leurs choix. Si le principe du transfert de cette compétence est obligatoire le dispositif peut être reporté jusqu’au 1er janvier 2026. Notre communauté des communes a voté ce report mais a toujours aussi la possibilité de revenir dessus. En Lozère deux communautés de communes ont transféré cette compétence (Gévaudan et Randon Margeride). Cependant l’accent à été mis par les services de l’Etat sur la 11ème plan des Agences de l’eau qui prévoient d’accorder en priorité les subventions aux communautés des communes. Pour faciliter cette transition des financements permettent de recruter des chargés de mission à hauteur de 70% pendant trois ans. Le transfert de cette compétence induira une harmonisation des tarifs de l’eau&assainissement. Force est de constater que sur le territoire de notre communauté des commmunes d’importantes disparités existent comme d’ailleurs au sein même de notre commune Peyre en Aubrac entre communes déléguées.

13 276 € de DETR pour 255 216 € demandés en 2018 

Après de longs échanges sur le sujet ont été abordées les dotations d’équipement des territoires ruraux (DETR). En 2018 sur 255 416  sollicités par notre commune nouvelle l’Etat a octroyé seulement 13 276 € pour l’aire de jeu de Javols. 310 000 € sont sollicités au titre de l’année 2019. Pour notre commune déléguée figure le court de tennis et la maison de l’association et de la chasse. Me la Préfète a expliqué que les projets présentés en 2018 par les collectivités du département représentaient la somme de 52 millions d’euros pour une enveloppe de 14 millions d’euros. La préfecture a du donc faire des choix notamment en retenant des dossiers structurants importants. Alain  Astruc a évoqué le travail effectué pour otpimiser les financements en conjugant les subventions régionale, départementale avec celles de l’Etat. Me la Préfète a précisé que l’Etat ne pourrait pas suivre le département sur tous les dossiers. Chaque Maire a présenté au titre de sa commune les projets ayant fait l’objet d’une demande de DETR. Il a été demandé à Me la Préfète de la transparence sur les subventions DETR accordées. Les chiffres 2018 étaient introuvables sur le site de la Préfecture (hier après-midi).

Etat des finances des intercommunalités et Marché au Cadran

La discussion s’est poursuivie à l’initiative du député, Pierre MOREL-AL’HUISSIER sur l’état des finances des communautés des communes en demandant une plus grande transparence sur ce sujet sensible. La réunion s’est terminée par un échange  intéressant sur le projet de marché au cadran. La capacité de notre communauté des communes de porter financièrement ce projet, l’engagement des agriculteurs très partagé entre les pour et les contre et une représentante de l’Etat qui attend que toutes les études soient terminés n’ont pas permis de voir de quel côté penchera le choix définitif.