Saint-Sauveur-de-Peyre, Mardi 01 Décembre 2020, -1 °C, Ensoleillé
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Une équipe à notre service
Jeudi 19 Novembre 2020
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Commémoration de l'Armistice de 1918 ce mercredi 11 Novembre 2020 à 11 h 30
A venir sur le site la vidéo de cette cérémonie
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Mercredi 4 Novembre 2020
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Depuis le PN107 dimanche 1er Novembre 2020 à 7 h 10
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Samedi 31 Octobre à 7 h 50
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Photo Primée "La France au Quotidien"
29 Octobre 2013 (photo Michel Guiral)
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Remise des dictionnaires vendredi 3 Juillet 2020
Libeté, Egalité, Fraternité et Laïcité
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
St Sauveur de Peyre
16 octobre 2010 à 7 h 38 (photo Michel Guiral)
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Dimanche 3 Novembre 2019 à 12 h 10
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
En Aubrac Près de Marchastel
29 septembre 2013 (Photo Michel Guiral)
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Intervention de la fraise mardi 5 février 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Lundi 4 février 2019
Archives

Un nouveau coup dur pour nos cafetiers et restaurateurs

24/10/2020
Un nouveau coup dur pour nos cafetiers et restaurateurs

Après une nuit copieusement arrosée et des pluviomètres qui débordent les averses se succèdent et accélèrent la chute des feuilles ce vendredi matin. Au Bar du Roc Martine a le téléphone collé à l’oreille. La nouvelle vient de tomber les bars vont devoir fermer. Cependant les restaurants pourront rester ouverts. Comme beaucoup de ses collègues elle est quelque peu dépitée. Un nouveau coup dur certes moins fort que celui du samedi 14 mars lorsque, sans préavis, la décision de fermeture est tombée pour le lendemain. Cette fois-ci pas de réelles surprises ces mesures planaient comme une épée de Damoclès sur la tête de nos commerces. En mars Martine s’était rapidement adaptée en proposant des repas à emporter. Le moral était revenu après le confinement. Les mois d’été renouaient avec une fréquentation en hausse constatée partout en Lozère. Les 55 jours de confinement étaient presque oubliés. Mais le virus n’avait pas dit son dernier mot et lui n'était probablement pas en vacances. S'il avait épargné la Lozère il y a trouvé visiblement un espace propice pour s’y développer et se glisser à la rentrée dans quelques maisons de retraite. Ce vendredi midi les clients sont nombreux pour déjeuner répartis entre la salle de restaurant, le bar et la véranda. En raison de nombreux chantiers dans les environs les ouvriers sont nombreux. Ce sont les premiers qui repartent entre 13 h et 13 h 30. En ce vendredi beaucoup saluent Francis ou Alexis et certains signalent qu’ils reviendront lundi pour faciliter l’organisation des tables. En cette période de vacances des touristes sont de passage. Il y a aussi quelques propriétaires de résidences secondaires de retour après l’été qui outre la cueillette des champignons en profitent pour couper l’eau, faire la vidange et préparer leur habitation à affronter l’hiver. En réglant leur note la discussion rebondit sur ces nouvelles mesures. Ils expriment beaucoup de compréhension envers cette profession. Même si Martine ne sert pas de repas en soirée la perte financière sera conséquente car de l’ouverture à 7 h jusqu’à la fermeture de 19 h 30 la machine à café en débite des expressos comme les bières qui sont tirés ou le Ricard siroté en guise d’apéritif. Six semaines de couvre-feu ont été décrétées et traduisent un état sanitaire dégradé qu’i ne faut pas prendre à la légère. Chacun d’entre nous et nos proches pouvons être touchés. Si les personnes âgées sont les plus vulnérables des personnes plus jeunes peuvent développer des formes graves. Raison de plus pour continuer de respecter les gestes barrières et de porter les masques. La nouvelle application smartphone est arrivée jeudi. Elle peut participer activement à combattre le virus. Il va donc falloir continuer de vivre avec ce virus et sacrifier un peu de nos libertés notamment de mouvements mais raison gardée restons confiants et optimistes dans l’avenir. Bonne fin de semaine à toutes et à tous. Michel GUIRAL