>Le Mot du Maire

28/05/2017
>Le Mot du Maire

L'épisode de la panne d'Orange qui a privé trois personnes âgées de notre commune de leur système de téléalarme nous aura permis de prendre conscience que le maintien à domicile de nos séniors nécessittent une prise en charge dans sa globalité qui ne peut accepter et tolérer la moindre défaillance.  

La présence de nos personnes âgées c'est aussi des maisons qui restent ouvertes et pour bon nombre de personnes âgées c'est le souhait de pouvoir rester le plus longtemps possible à leur domicile. On ne peut que saluer le travail des infirmiers et  celui de diverses associations qui interviennent pour répondre aux besoins de la vie quotidienne. On peut regretter que des services publics comme celui de la Poste propose la visite du facteur contre rémunération de la part des familles. Ces visites étaient assurées tous les jours sans aucune contrepartie financière et nous avons encore le souvenir d'une personne âgée qui, sans le passage du facteur, un hiver serait décédée dans la neige. La rentabilité, les profits, les dividendes font fi de tous ces aspects et considérations de l'humain.

Notre commune a la chance d'être dotée de nombreux commerces et artisans, d'une école, d'un bureau de poste tenue par une postière, de professions libérales, d'un atelier de poterie. Dans cette liste qui est enviée par beaucoup de collectivités figure aussi notre Bar restaurant du Roc. Véritable lieu de vie, de rencontres, et de services comme les repas qui y sont servis tous les jours.

Augustine figure bien connue de la commune fait partie de ces personnes que l'on a plaisir à rencontrer et à bavarder. C'est presque un repas à domicile mais partagé avec d'autres retraités ou avec l'élu que je suis et qui apprécie tout aussi de tels moments. Bonne fête à toutes les mamans, Bon dimanche de Transhumance pour celles et ceux qui se rendront en Aubrac. L'Aubrac qui a revétu ses plus belles couleurs saura accueillir les troupeaux qui rejoignent ses étendues pour un été qui espérons le sera le plus agréable.

Aubigeyres, le 28 mai 2017 

Michel Guiral