Saint-Sauveur-de-Peyre, Mardi 19 Janvier 2021, -4 °C, Ensoleillé
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Lundi 28 décembre 2020
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Distribution des colis du CCAS Lundi 21 décembre 2020
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Une équipe à notre service
Jeudi 19 Novembre 2020
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Commémoration de l'Armistice de 1918 ce mercredi 11 Novembre 2020 à 11 h 30
A venir sur le site la vidéo de cette cérémonie
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Depuis le PN107 dimanche 1er Novembre 2020 à 7 h 10
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Samedi 31 Octobre à 7 h 50
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Photo Primée "La France au Quotidien"
29 Octobre 2013 (photo Michel Guiral)
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
St Sauveur de Peyre
16 octobre 2010 à 7 h 38 (photo Michel Guiral)
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Dimanche 3 Novembre 2019 à 12 h 10
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
En Aubrac Près de Marchastel
29 septembre 2013 (Photo Michel Guiral)
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Intervention de la fraise mardi 5 février 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Samedi 5 décembre 2020 à 8 h 45
Archives

Le train a la cote chez les jeunes

19/12/2020
Le train a la cote chez les jeunes

Déplacement hier, vendredi, à la gare de Saint Chely d’Apcher vers 15 h 45 à la rencontre des jeunes qui utilisent le train pour rentrer chez eux.

A l’arrivée visiblement une certaine confusion règne devant la gare. Le Train Aubrac de 16 h a été annulé en raison d’une grève. Deux cars de substitution ont été mobilisés mais le train de 16 h 30 est bien maintenu.  Il est déjà en gare.  L’agent de sécurité présent précise aux jeunes qui arrivent la possibilité d’emprunter le car direct pour Béziers mais la plupart préfèreront le train. Au hasard des lycéens présents première question qui commence plutôt mal pour nous défenseur du train car le lycéen nous indique qu’il préfère le car oups ! nous lui demandons pourquoi ? « Parce qu’il y a davantage de réseau pour le portable » ouf. Nous poursuivons nos questions avec un certain soulagement car tous les autres jeunes affirment sans ambiguïté leur préférence pour le train :  « On peut bouger » « on a de l’espace » bref ce type de commentaire nous l’entendrons tout le long du quai au fur à mesure que les jeunes montent dans les voitures. La menace de fermeture de la ligne certes ils l’ont entendue mais sans plus. Au guichet de la gare l’agent d’accueil nous précise que beaucoup de jeunes sont déjà partis depuis mercredi puisque l’Éducation Nationale en a décidé ainsi la veille, le mardi.  Dans les voitures les jeunes se sont installés. Beaucoup de valises s’entassent à l’occasion de ces vacances. Pour occuper leur temps de voyage les tables de quatre (paquet de gâteaux au milieu) sont privilégiées car très conviviales pour échanger et participer à des jeux .

A 16 h 25 nous rattrapons juste le conducteur du train qui rejoint sa cabine. Il baisse la vitre et nous bavardons quelques minutes. Il est au courant de la pétition en ligne car elle est affichée à la gare de Millau. La conversation est abrégée car le top départ est éminent. Il relève la vitre et nous salue d'un sourire. Quelques va et vient de l’essuie-glace. Il est 16 h 30 le train s’élance pour rejoindre Béziers.  Pendant ce temps devant la gare le car en provenance de Saint Flour va repartir vers Massiac. La ligne est fermée pour une durée indéterminée. Plus de fret ferroviaire  pour l’usine ArcelorMitalle remplacé par des camions. Il est 16 h 45 la gare devient plus calme. Les jeunes sont tous partis pour quinze jours de vacances. Ils reviendront le 3 janvier par le même train qui les déposera après 23 h.

Après cette visite nous pouvons simplement affirmer que le train a la cote chez les jeunes. Nos politiques, ceux qui ont le pouvoir de décider, semblent atteints de surdité. Mais nous sommes là, élus de terrain, sur le terrain pour les interpeller sur leurs responsabilités. Bonne journée à toutes et à tous. Demain dimanche un portfolio.

Ce samedi il manque 55 signatures pour franchir les 2500 : Je signe la pétition

Lire aussi l'article : L'Aubrac est à bout de souffle

Météo : 6° - Vent 7 kKm/h - Nuageux. Chifres relevés à 6 h 30.