Saint-Sauveur-de-Peyre, Mardi 01 Décembre 2020, -1 °C, Ensoleillé
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Une équipe à notre service
Jeudi 19 Novembre 2020
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Commémoration de l'Armistice de 1918 ce mercredi 11 Novembre 2020 à 11 h 30
A venir sur le site la vidéo de cette cérémonie
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Mercredi 4 Novembre 2020
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Depuis le PN107 dimanche 1er Novembre 2020 à 7 h 10
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Samedi 31 Octobre à 7 h 50
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Photo Primée "La France au Quotidien"
29 Octobre 2013 (photo Michel Guiral)
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Remise des dictionnaires vendredi 3 Juillet 2020
Libeté, Egalité, Fraternité et Laïcité
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
St Sauveur de Peyre
16 octobre 2010 à 7 h 38 (photo Michel Guiral)
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Dimanche 3 Novembre 2019 à 12 h 10
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
En Aubrac Près de Marchastel
29 septembre 2013 (Photo Michel Guiral)
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Intervention de la fraise mardi 5 février 2019
Saint Sauveur de Peyre - Commune déléguée de Peyre en Aubrac
Lundi 4 février 2019
Archives

Quand Jean-Claude Mailly était arrivé en voiture et reparti avec le train

08/11/2020
Quand Jean-Claude Mailly  était arrivé en voiture et reparti avec le train

Le 5 mars 2015 il était attendu à 12 h c’est aux 12 coups du clocher de l'église que la 607 est arrivée sur le parking du restaurant du Roc. A son bord Jean-Claude Mailly, secrétaire général de la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière (CGTFO). Jean-Claude Mailly est un homme ponctuel. Ne dit-on pas que l’exactitude est la politesse des rois. Lors de sa participation au congrès départemental de ce syndicat en 2008 à Mende il était aussi le premier des militants à prendre place dans la salle Urbain V.

Ce 5 mars il allait donc effectuer un de ses nombreux aller-retour Paris Province. Quelques autres invités étaient présents pour participer à ce repas où un plat et un dessert contentèrent la plupart des convives. Pour Jean-Claude Mailly ce fut une salade composée. A la fin du repas une petite surprise pour le leader syndical avec la remise de la photo* du Train Aubrac primée par le Ministère de l’Écologie dans le cadre du concours Mon paysage au quotidien. Ce cadre a été glissé dans le coffre de sa voiture. Il n’était donc pas faux de titrer que Jean-Claude Mailly était arrivé en voiture et reparti avec le train l’Aubrac.

Ce jour-là Jean-Claude MAILLY visita au pas de charge le complexe sportif de Montrodat guidé par son directeur général de l’association lozérienne de lutte contre les fléaux sociaux, Vincent BARDOU, présidée par Jacques BLANC Ce centre est entièrement accessible et dédié aux personnes en situation de handicap temporaire ou permanent. Nous avons appris le 5 octobre qu’il avait été retenu pour être un centre de préparation aux JO 2024. Avant une rencontre avec les militants il rencontra les policiers du Commissariat de Mende, le Préfet Paul Mourier, se rendit à la Lozère nouvelle pour un entretien avec les journalistes, Jean-Marc GILLY et Jean-Claude ASTRUC puis répondit encore aux questions d’autres journalistes parmi lesquels Thierry LEVESQUE du quotidien Midi Libre   dans les locaux de l’Union Départementale. Vers 21 h 30 Jean-Claude MAILLY regagna Paris.

Depuis sa venue la desserte ferroviaire a continué de se dégrader. Beaucoup d’autres moyens de transport sont utilisés pour les déplacements vers Paris, Montpellier, ou Toulouse. Cette ligne est à la croisée des chemins. D’un côté poursuite de son déclin et fermeture car il n'est plus acceptable que les trains continuent en semaine de  circuler avec quelques voyageurs. Conséquence immédiate d'une fermeture avec une cinquantaine de poids lourds supplémentaire sur l’A75 pour la desserte de l’usine ARCELORMITTAL et les 150 étudiants qui utilisent le train pour venir et partir  de haute Lozère les vendredis et dimanches qui devront emprunter des cars. Plus de camions, plus de cars pour une augmentation de l'insécurité sur l'A75 notamment en période hivernale. On pourra peut-être développer du vélo rail mais ce serait une maigre consolation et un formidable gachis. De l’autre côté c’est prendre le virage de l’écologie avec une accélèreration de la modernisation de la ligne, retrouver la vitesse d’antan et ainsi partir à la reconquète des voyageurs. La ligne ne manque pas d'atouts avec le Viaduc de Garabit, la traversée du Parc Naturel Régional Aubrac, l'attrait des départements ruraux comme le nôtre confirmé cet été par une fréquentation exceptionnelle, un département dont tous les habitants auront accès d'ici moins de deux ans à la fibre etc..

Avec un plan de relance de 100 milliards, la négociation d'un futur contrat de plan Etat-Région des moyens existent. Il faut aujourd'hui une volonté politique.  Notre pétition a dépassé hier soir (dimanche) les 900 signatures. Elle va se poursuivre tout ce mois de novembre. Une fois atteint au cours de cette journée un autre objectif nous mobilisera pour lui donner le plus de force possible.

Michel GUIRAL

*Ce cadre est resté accroché au 5ème étage de la Confédération 141 Ave de Maine à Paris 14 jusqu'à la fin de son mandat en 2018.

JE SIGNE LA PETITION