Page publique
www.saintsauveurdepeyre.fr
Saint Sauveur de Peyre
http://www.saintsauveurdepeyre.fr/public/perso/img-r52-a29.jpg

sous menu
LA COMMUNE
► Nos reportages vidéos
► Heures d'ouverture Mairie
► Les Echarpes d'Or
► Historique
► Informations mairie
► Le Conseil Municipal
► Réservation salle des fêtes
► actualités
► Trombinoscope
► Comptes rendus conseil municpal
► Orange Vos Contacts
► Commune Nouvelle
► Comptes Administratifs
► RECENSEMENT 2017

calendrier
Mois précédent Avril 2017 Mois suivant
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Cliquez sur les cases rouges pour afficher l'évènement du jour.
Rechercher : http://www.saintsauveurdepeyre.fr/public/img/loupe.gif

Commune Nouvelle


LE COMPTE EST BON : Lors de la réunion du conseil municipal le Maire a annoncé 49 électeurs avait sollicité une consultation. Aussitôt un élu a demandé à la secrétaire de Mairie le nombre d'inscrits sur la liste électorale. Le chiffre est de 236. Il fallait donc un minimum de 47 signatures ou 48 si on arrondi le chiffre puisque 236 divisé par 5 = 47,2 pour que le Maire soit dans l'obligation d'inscrire cette question à l'ordre du jour et de reporter à une date ultérieure l'adhésion à la commune nouvelle et l'adoption de la Charte.  Le même élu a demandé si la demande formulée en janvier par une seule personne pouvait être prise en compte. Le Maire a répondu oui puisqu'elle concerne le même sujet. A signaler que parmi les 49 signatures demandant une consutation ne figure aucune signature d'élus du conseil municipal. 

VOTE A BULLETIN SECRET : Lors de la même réunion deux élus au moins ont demandé un vote à bulletin secret sur la consultation des électeurs pour la création de la commune nouvelle. Effectivement 1/3 des élus peuvent en faire la demande soit 11/3 = 3,66 soit 4 élus. Le Maire peut refuser le vote à bulletin secret s'il estime qu'il est insuffisamment motivé. Cependant en faisant ce choix il s'expose à un recours qui pour demander l'annulation par le Tribunal Adminstatif de la délibération.

(28/04/2016 à 5 h 50).

 

DELIBERATION CONSULTATION ELECTEURS COMMUNE NOUVELLE 

 

Le débat s'est porté ensuite sur le bilan de la réunion publique et la délibération relative à la consutation des électeurs. Les échanges ont été à nouveau très vifs sur le sujet. Voici l'intégralité de la délibération soumise au vote. 

 

PRECISION : LA DELIBERATION PROPOSEE   PAR LE MAIRE A ETE REJETEE PAR UNE MAJORITE DU CONSEIL MUNICIPAL (7 Contre - 4 Pour). IL N'Y AURA DONC PAS DE CONSULTATION DES ELECTEURS.

 

"Vu la loi du 13 août 2004 (Article 122) qui a étendu à l’ensemble des collectivités territoriales la possibilité de consulter les électeurs dont les communes bénéficient depuis 1992.

 

Vu les articles L1112-15 à L 1112-22 et L. 2142-1 à L. 2142-8 du CGCT

 

Le Maire rappelle qu’une majorité du conseil municipal n’avait pas souhaité organisé une consultation par vote des électeurs sur le projet de création d’une commune nouvelle et qu’il en avait pris acte (Délibération n° 2015-038 du 11/12/2015). Suite à la réunion publique du 4 avril 2016 qui s’est tenue à la salle des fêtes quarante neuf électeurs représentant au moins 1/5ème des inscrits sur la liste électorale ont sollicité l’organisation d’une consultation. Le Maire indique qu’il était dans l’obligation d’inscrire à l’ordre du jour du conseil municipal cette demande. Le Maire rappelle que le conseil municipal a l’entière liberté de donner suite ou pas à cette demande et qu’il s’agit que d’un avis. Cependant le Maire considère que la suppression de l’entité communale est un acte majeur. Le calendrier qui fixe au 30 juin la date butoir pour délibérer de l’adhésion à la Commune Nouvelle et bénéficier des bonus financiers permet d’organiser cette consultation. 

 

Le Maire propose au conseil municipal d’organiser cette consultation : 

 

Les électeurs seront convoqués par voie d’affichage en Mairie et sur le panneau municipal à une consultation qui aura lieu le dimanche 26 juin 2016 de 8 h à 18 h. Les électeurs répondront par « OUI » ou par « NON » à la question : « Etes-vous favorable à l’adhésion de la commune de St Sauveur de Peyre à la Commune Nouvelle qui regroupera les communes de Javols, La Chaze de Peyre, Ste Colombe de Peyre, Le Fau de Peyre et Aumont-Aubrac à compter du 1er janvier 2017.  

La propagande électorale (Charte Commune Nouvelle et toutes les informations utiles concernant le lissage des impôts, les tarifs de l’eau en vigueur) sera adressée à tous les électeurs par la Poste au plus tard le 20 juin.  

Un bureau de vote avec président, secrétaire et assesseurs sera constitué.

Le dépouillement terminé et les procès verbaux signés les résultats seront affichés en Mairie, sur le panneau municipal et le site Internet. 

Le Maire convoquera le conseil municipal le jeudi 23 juin 2016 et inscrira à l’ordre du jour l’adhésion à la Commune Nouvelle et l’adoption de la Charte le jeudi 30 juin 2016 à 21 h. Compte tenu de l’importance du sujet, des locaux étroits de la Mairie et afin de permettre aux habitants qui le souhaitent d’assister à cette réunion le lieu sera déplacé exceptionnellement à la salle des fêtes. 

 

décide la consultation des électeurs sur le projet de commune nouvelle selon les modalités ci-dessus exposées

Dit que les dépenses résultant de l’organisation de la consultation seront imputées sur les crédits ouverts à la section de fonctionnement du budget de la commune

Charge M. le Maire de procéder à la convocation des électeurs." 

 

Après en avoir délibéré le conseil municipal, 

rejette par 7 voix  Contre cette délibértation 4 Pour.

 

Le Maire devrait reconvoquer le Conseil Municipal pour l'adoption de la Charte et l'adhésion à la Commune Nouvelle. 


(26/04/2016 à 5 h 15).

 

LA PETITE PHRASE DE PIERRE MOREL A L’HUISSIER SUR LES GRANDES COMMUNES

 

Dans la compte rendu de la séance du Conseil Municipal de Fournels du 4 avril publié dans l’hebdomadaire « La Lozère Nouvelle » ont peut lire sur les Communes Nouvelles : « Suite à une question sur la fusion de communes, le maire indique que la commune de Fournels est ouverte à toutes propositions mais ne s’engagera dans ce processus qu’à la demande de communes avoisinantes et sous réserve d’une consensus population/élus ».

 

SUITE ET FIN COMPTE RENDU REUNION PUBLIQUE COMMUNE NOUVELLE 

 

AVERTISSEMENT : Pour une bonne compréhension il a été rajouté au compte rendu des données non disponibles lors de la réunion comme par exemple montant exact location salle des fêtes ou encore participations des communes de Recoules de Fumas et Ribennes aux frais de fonctionnement de l'école et pour les repas.

 

 

La commune d’Aumont-Aubrac a un encours de dette qui s’élève à 2 155 151 € les cinq autres communes réunies ont un encours qui s’élève à 890 631 € et celui de la Communauté des Communes de la Terre de Peyre à un encours 908 371 €. De nombreuses communes bourg centre sont concernées par des encours de dette importants. Les ratios d’endettement par habitant que tout citoyen retrouve sur Internet confirme le peu d’endettement des cinq autres communes avec des marges d’autofinancement nettes intéressantes. Lorsque l’on fait un zoom sur les chiffres de Saint Sauveur de Peyre depuis 2008 on constate que l’endettement a évolué comme suit en milliers d’euros : 

 

2008 : 51 

2009 : 43 

2010 : 37 

2011 : 33 

2012 : 28 

2013 : 140 

2014 : 129 

 

La moyenne par habitant pour une commune de notre catégorie est de 448 € par habitant pour 485 € au niveau national. Notre autofinancement c’est à dire ce qu’il reste à la commune pour investir lorsqu’elle à régler ses frais de fonctionnement en milliers d’euros  est le suivant: 

 

2008 : -13 

2009 :  15 

2010 :  8 

2011 : 47 

2012   21 

2013 : 47 

2014 : 44 

 

Ces chiffres peuvent être retrouver facilement sur le site http://www.collectivités.locales.gouv.fr

 

Le Maire a expliqué que des dépenses peuvent toujours être réduites, des recettes augmentées et d’autres éléments de conjoncture sur lesquels la municipalité n’a pas de prise également peser sur la situation financière exemple  : 4 jours de dénéigement pour l’hiver 2015-2016 soit quasiment rien en comparaison à d’autres hivers avec des notes salées qui peuvent approcher les 15 000 €. Idem pour la réparation à la voirie chaque année la municipalité prévoit au moins 10 000 €. L’absence de fortes gelées ces derniers mois fait que notre voirie est peu dégradée. La note de fuel est aussi actuellement en forte diminution. Lors de la prochaine réunion du Conseil Municipal un récapitulatif depuis 2008 sera présenté pour les frais de déneigement et la facture annuelle de fuel. 

 

Réduire des dépenses c’est aussi possible. La municipalité l’a fait en supprimant son feu d’artifice une économie d’environ 3 000 € chaque année, les subventions aux associations ont été aussi, il y a quelques années diminuées, sans être revues à la hausse depuis, toutes les dépenses engagées font systématiquement l’objet de plusieurs devis. Côté recettes les locations de la salle des fêtes ont généré 2 557€24 en 2015. Ici la gratuite est exceptionnelle comme pour le théâtre du Hangar depuis trois ans. Dans la concertation les communes de Ribennes et de Recoules de Fumas ont été sollicitées pour prendre en charge une partie du coût repas à la cantine et participer au frais de fonctionnement. Pour 2015 c’est 7 215 € 20 encaissés répartis comme suit : cantine 2015,20 € et frais fonctionnement 5 200 €. 

 

D’autres économies et d’autres recettes : fin des travaux en 2016 pour location appartement école avec notamment isolation pour réduire les frais de chauffage comme l’ont permis aussi l’installation de tous les volets roulants. 

 

CONCLUSION : Au moment ou des choix importants devront être débattus avant le 30 juin il était utile de montrer la santé financière correcte de la commune qui a continué depuis 2001 avec trois équipes municipales successives de poursuivre des investissements pour tous les habitants sans se mettre dans le rouge. Nous avons passé sans dommage la mise en oeuvre de projets simultanés avec le point multiservices, la réalisation d’une station d’épuration à Aubigeyrres, l’aménagement du village et d’importants travaux à l’Ecole. grâce à une bonne qualité du travail de secrétariat et d’un suivi quasi hebdomadaire de la situation financière de la commune avec une ligne de trésorerie utilisée jusqu’à son maximum de 120 000 €. La commune a des moyens pour financer ces projets qui ont été signés avec le conseil départemental avec les contrat territoriaux (Fin travaux captages avec plus de 2 000 00 € et réfection court tennis).  Dans ce débat sur le projet de création d'une commune nouvelle qui a peine ouvert est déjà refermé dans toutes les autres communes (c'est leur choix et je le respecte) je me devais en tant que Maire d’apporter tous ces éléments pour une bonne compréhension des habitants. Si je ne suis pas favorable aux réformes territoriales actuelles ma préoccupation première est de trouver ensemble le meilleur chemin pour la commune. La confrontation des idées et des échanges avec la population ne peuvent être qu'utiles. Michel GUIRAL (19/04/2016 à 5 h 45).

COMMUNIQUE DU MAIRE

"J'avais annoncé une réunion du conseil municipal le lundi 18 avril avec un ordre du jour provisoire qui était le suivant : Bilan de la réunion publique commune nouvelle, points de vue des habitants envoyés sur ce projet, débat sur la Charte de la Commune Nouvelle et délibération sur l'adhésion de la commune à la commune nouvelle. Compte tenu du nombre important de demandes pour une consultation citoyenne sur le sujet j'ai décidé de faire le point définitif sur leur nombre mercredi prochain. Je rappelle qu'il faut 1/5ème des électeurs inscrits pour que le Maire soit tenu d'inscrire à l'ordre du jour du conseil municipal cette question. Je diffère donc au lundi 25 avril 2016 à 21 h la prochaine réunion du conseil municipal.  Cette date ne subira aucune autre modification. L'ordre du jour en sera établi définitivement mercredi avec envoi des convocations aux conseillers muncicipaux".  St Sauveur de Peyre le 15 avril 2016 à 18 h 05.

DES CITOYENS RESPECTES ET INFORMES POUR UNE DEMOCRATIE LOCALE VIVANTE ET DYNAMIQUE

L'un d'entre vous me faisait observer dans un mail que la création de cette commune nouvelle "mettra les choses en place pour un ou deux siècles, et où il y va de l'existence d'entités historiques et territoriales, il faudrait prendre le temps de réfléchir". Je partage bien cet avis. Michel GUIRAL P.S : Les infos d'hier ont subi quelques corrections au niveau de l'orthographe et ont été transférées dans la pages spéciale "Commune Nouvelle". 

Les élus ont acté un lissage des impôts locaux sur la durée maximale autorisée soit 12 ans afin d'étaler l'impact sur les habitants. Afin d'obtenir le même produit des impôts que l'ensemble des communes les services fiscaux ont fourni, à ma demande, un tableau récapitulatif avec quelques variantes mais qui ne modifie pas les nombreuses augmentations qui vont arriver et quelques diminutions. Certains aspects n'ont pas été tranché par exemple deux communes, celle d'Aumont-Aubrac et la nôtre, ont instauré un abattement général à la base (AGB) de 15 % par délibérations respectives le 10 juin 1980 pour Aumont-Aubrac et le 29 juin 1980 pour Saint Sauveur de Peyre. Qu'adviendra-til de ces abattements ? Seront-ils généralisés à l'ensemble des communes avec une perte d'impôts pour la collectivité nouvelle ? Poser la question c'est déjà y répondre.

AVERTISSEMENT : Les chiffres d'augmentation ou de diminution sont arrondis et correspondent à l'augmentation au terme des 12 années.

Les taux d'impositions actuels et harmonisés sont les suivants :

Taxe d'Habitation :

-Aumont-Aubrac 10, 64 % passera à 7,64 en 2028 Diminution du taux de 28 %

-Javols : 3,50 % passera à 7,64 augmentation du taux de 118 %

-Chaze de Peyre : 3,40 % à 7, 64 augmentation du taux de 125 %

-Ste Colombe de Peyre : 8,99 à 7,64 Dimiuntion du taux de 15 %

-St Sauveur de Peyre : 5,46 à 7,64 Augmentation du taux de 40 %

-Fau de Peyre 7,58 % à 7,64 % Augmentation de 0,79 %

Foncier Bâti :

-Aumont-Aubrac : 20,27 à 16,78 Dimunition du taux de 17 %

-Javols : 10,82 à 16,78 Augmentation du taux de 55 %

-Chaze de Peyre : 20,95 à 16,78 Diminution du taux de 20 %

-Ste Colombe de Peyre : 10,20 à 16,78 Augmentation de 65 %

-St Sauveur de Peyre : 12,16 % à 16,78 Augmentation de 38 %

-Fau de Peyre : 10,02 % à 16,78 % Augmentation de Augmentation du taux de 67 %

Foncier non Bâti

-Aumont-Aubrac: 193,63 à 157,20 Diminution du taux de 36 %

-Javols: 207,13 à 157,20 Diminution du taux de 50 %

-Chaze de Peyre : 124,34 à 157,20 Augmentation du taux de 27 %

-Ste Colombe de Peyre : 120,77 à 157,20 Augmentation du Taux de 30 %

-St Sauveur de Peyre : 162,59 à 157,20 Diminution du Taux de 3 %

-Fau de Peyre : 105,72 % à 157,20 % Augmentation du taux de 49 %

A partir de sa feuille d'impôts chaque habitant peut simuler l'augmentation qu'il subira au terme des 12 années. La simulation ne tient pas compte de la revalorisation des bases qui est décidée chaque année par l'Etat. Précision : les habitations sont classées en catégories. Sont pris en compte des éléments de confort et la surface des locaux. Les premières simulations demandées par des habitants font état d'augmentations qui peuvent aller de 45 € à 237 €.

DOTATIONS DE L'ETAT

Pour contribuer au redressement des finances publiques les collectivités subissent des diminutions de leur dotations qui sont importantes selon la taille des communes. Pour Saint Sauveur de Peyre l'estimation de l'association des Maires de France par rapport à 2013 fait état de : 1 175 € en 2014, 6 152€ en 2015 10 529 € en 2016 et 14 906 € en 2017. Pour l'année 2015 le chiffre est de 4 399 € au lieu de 6 152 € annoncés dans la prévision. Il est à noter que le gouvernement a différé la réforme de la DGF à 2017 et qu'actuellement les association des élus débattent avec le gouvernement de la compensation de l'augmentation des traitements des agents de la fonction publique territoriale évaluée en année pleine (point d'indice et mesures catégorielles) à 1 milliards d'euros.

La création d'une commune nouvelle génèrerait un gain de DGF de 210 688 € soit 21 % d'augmentation. La DGF commune nouvelle est estimée à 1 007 775 € DGF des communes pour 2017 : 797 087 €. PRECISION : Contrairement à l'augmentation des taux d'impôts cette augmentation de DGF est une prévision.

TARIFS EAU&ASSAINISSEMENT

La gestion de la distribution de l'eau est assurée pour Javols, La Chaze de Peyre et Aumont-Aubrac par un syndicat de l'eau. Les autres communes gèrent l'eau en régie municipale. Si effectivement lors de la réunion le Maire de la Chaze de Peyre a fait état d'un prix unique de l'eau sur les trois communes les tarifs annoncés prennent en compte aussi l'assainissement. Il sont calculés sur la base moyenne d'une consommation de 120 m3. Je confirmer que les tarifs sont les suivants ramenés au M3 : Javols 2€88 Fau de Peyre 2€60 Aumont-Aubrac 2€52 Ste Colombe de Peyre 2€20 St Sauveur de Peyre 1€80. Malgré d'importantes augmentations dans les années 2000 le prix de l'eau et de l'assainissement  reste dans notre commune le plus faible. Il manque les tarifs de la Chaze de Peyre. Ce prix moyen prend en compte les parts fixes de location de compteurs et d'assainissement et le prix au M3. Contrairement à ce qui avait été acté lors de la réunion publique d'Aumont-Aubrac ne figure pas dans la Charte, dernière version, que les communes déléguées garderont la maîtrise de leurs tarifs jusqu'en 2020. Si la commune nouvelle pourra garder cette compétence jusqu'en 2020 à partir de cette année là elle sera transférée à la Communauté des Communes. (14/04/2016 à 6 h).

Demain suite et fin de la présentation avec l'endettement des communes, les moyens dont dispose la commune pour augmenter ses recettes, diminuer ses dépenses, les facteurs extérieurs qui influent sur le budget. 

Avertissement : Ce mardi commence le compte rendu de la réunion publique qui a s'est tenue le lundi 4 avril dernier à la salle des fêtes. Il se poursuivra jusqu'en fin de semaine. En tant que Directeur et Rédacteur de ce site je modifie une règle qui ne sera pas, comme généralement les lois, rétroactive. Il s'agit notamment de celle concernant l'anonymat pour s'exprimer sur le projet de création de la commune nouvelle. Certains visiteurs se sont engouffrés rapidement dans la brèche pour apporter soit un soutien à un conjoint conseiller municipal soit en voulant profiter de cette opportunité pour traiter d'autres sujets. J'estime qu'il faut avoir le courage de ses opinions donc ne seront publiées sur le site que celles qui seront revendiquées. Je n'ai pas répondu aux attaques à mon égard lors de la réunion publique. Je le ferai lors de la prochaine réunion du conseil municipal qui en fera le bilan afin de solder les comptes pour utiliser une expression bien connue. En attendant ce qui m'intéresse c'est le débat et les échanges avec la population. La fréquentation du site qui dépasse désormais, fréquemment, les 700 visites confirme l'intérêt bien au delà de notre commune pour ce sujet. Michel GUIRAL

COUP DE PROJECTEUR SUR LA CHARTE

Notre canton qui était composé de six communes s'est élargi à trente et une. Deux conseillers départementaux représentent ce canton au département. La population de ce nouveau canton est de 6 878 habitants soit un peu plus du double que nos six communes réunies avec 2 390 habitants. La commune de Saint Sauveur de Peyre compte 284 habitants, sa superficie est de 27,61 km2 et la densité est de 10 habitants au Km2. Comparée aux autres communes de la Communauté des Communes existantes nous sommes 2ème en superficie derrière Javols 3ème sur 5 pour la population (en ne prenant pas en compte Aumont-Aubrac) derrière Javols (326 h) et La Chaze de Peyre (301) et en densité nous somme 2ème sur six à égalité avec Javols (10) derrière La Chaze de Peyre avec 16 h au Km2. La commune d'Aumont-Aubrac n'est pas prise en compte car elle se singularise de part sa position de bourg principal. L'évolution démocraphique est stable avec 2 385 h en 2011 et 2 390 en 2013. C'est le nom de « Peyre en Aubrac » qui a été retenu pour le nom de cette future commune nouvelle. Un passé historique commune confirme l'habitude de travailler ensemble notamment au niveau de la Communauté des Communes de la Terre de Peyre. En 1995 il s'agissait de la deuxième mise en place dans le département. IL y a vingt ans nos anciens ont accepté un transfert de produits des impôts pour financer des compétences également transférées.  (12/04/2016).

Si les élus ont l'habitude de travailler ensemble il en va de même pour les habitants avec des associations, comme par exemple, le Foyer Rural Cantonal et l'office du Tourisme. Le périmètre de cette commune nouvelle correspond à un bassin de vie même si ce dernier pourrait être étendu à St Chely d'Apcher. Des blocages n'ont pas permis d'aller plus loin pour élargir la future communauté des communes. Les élus ont la volonté d'offrir à tous les habitants le même niveau de services. Les objectifs de ce regroupement est d'aller vers plus de dynamisme, plus d'attractivité dans de nombreux domaines. Notre territoire sera mieux représenté par une commune nouvelle que par les six actuelles individuelles que ce soit au niveau de l'Etat ou d'établissements publics. En matière d'urbanisme dans l'immédiat il n'y aura pas de chamboulement. Le Règlement National d'Urbanisme en vigueur dans notre commune sera maintenu. A terme la charge de l'instruction des dossiers effectuée dans les pôles territoriaux pourrait incomber à la nouvelle collectivité. Sur des points sensibles comme l'attachement à nos écoles maternelles et élémentaires est réaffirmé. J'ai indiqué qu'à certains moments, sur certains sujets, l'intérêt général de la commune nouvelle ira à l'encontre de l'intérêt particulier de chacune des anciennes communes. C'est une logique inéluctable. Le siège de la nouvelle commune sera situé à la Maison de la Terre de Peyre. Les séances du conseil qui réuniront les 70 élus pourront se tenir dans tout salle disponible sur le territoire. Toutes les délibérations et les actes incomberont à la nouvelle commune. Lors des prochaines élections municipales en 2020 le nouveau conseil municipal sera composé de 27 élus. Le vote se fera sur une liste bloqué qui devra compter au titre de la parité autant d'hommes que de femmes. La possibilité de panachage encoure en vigueur dans nos communes ne sera plus possible. Les élus qui ont participé à la rédaction du document ont souhaité la répartition comme suit : 7 élus domiciliés dans l'ancienne commune d'Aumont-Aubrac et 20 dans les anciennes communes. Cependant rien ne contraindra la liste qui se présentera à cette répartition inégale puisque les Aumonais auraient un élu pour 156 h et les cinq autres communes 1 pour 64 h. Lors de sa mise en place la commune nouvelle élira son nouveau Maire. Les maires actuels deviendront des Maires délégués et les adjoints conserveront leur titre. (13/04/2016 à 6 h 15).

LES BONS CHIFFRES

Toute réunion ou discussion n'échappent pas à des erreurs. L'essentiel c'est qu'elles ne soient pas commises intentionnellement pour tronquer le débat. Lors de la réunion publique un élu a indiqué qu'il fallait au moins 47 personnes  pour demander à la Municipalité une consultation sur le projet de création d'une commune nouvelle et répondre à la question par OUI ou NON. Sur un tel sujet que la disparition d'une commune je reste convaincu que c'est aux électeurs de trancher la question. Bien malin est celui qui pourrait en prévoir le résultat. Pour ma part j'avais fait état du chiffre 25. L'élu avait raison puisque c'est bien ce que j'avais mentionné début janvier sur le site. Ce chiffre correspond à 1/5 des électeurs  inscrits. Sur le foncier non bâti j'ai indiqué la réalité du lissage de cet impôt qui ne susciterait peu de changement. Dans l'état de notification des taux d'impostion des taxes directes locales pour 2016 les  prévisions de produits pour les différents impôts sont les suivantes : 23 331 € pour la TAXE D'HABITATION, 33 902 € ppour la TAXE FONCIER BÂTI et 20 161 € pour la TAXE FONCIER NON BÂTI. Cela représente un total d'impôts pour la commune de 77 394 €. Le Maire (10/04/2016).

LE DEBAT CITOYEN SE POURSUIT

S'il y a point qui a fait l'unanimité lors de la réunion publique qui s'est tenue dans la salle des fêtes de Saint Sauveur de Peyre, lundi soir, pour débattre du projet de commune nouvelle c'est bien l'intérêt que porte les habitants sur le sujet. Avec une soixantaine de participants pour une commune de 280 habitants c'est un taux de participation important en comparaison des 170 personnes présentes à Aumont-Aubrac le 23 mars sur les 20OO concernées. Cette réunion avait fait pourtant l'objet de la  parution de deux encarts publicitaires dans la Lozère Nouvelle. Le nombre des interventions et leur qualité, les questions, la durée de notre réunion ont été également un point positif. Cette réunion a été qualifiée par certains "de plus vivante avec des éléments plus concrêts". C'est vraiment dommage que le ou les initiateurs du final, sur la tribune, et de leur porte parole aient ternie une réunion que tout à chacun avait apprécié pour sa tenue. Le débat n'est pas clos . En tant que Maire je sifflerai la fin de la partie lorsque j'estimerai que le débat est bien terminé. Les réactions sur les réseaux sociaux, les mails et le courrier qui arrivent à la mairie démontrent ce besoin d'expression. Dans les jours à venir ce débat se poursuivra sur le site avec la mise en ligne de vos points de vue. Sur le réseaux sociaux les publications sont en général publiques donc j'indiquerai l'auteur des commentaires. Pour les mails arrivés en Mairie je garderai l'anonymat des personnes sauf si elles me font savoir l'inverse. Sur les réseaux sociaux Christel Cerda a écrit « Chapeau Michel, je trouve que tu as eu entièrement raison de faire cette réunion afin d'informer les citoyens. Cela s'appelle l'information. C'est déjà assez compliqué cela a pu permettre à des personnes de mieux comprendre. Tout le monde est impliqué. Je te souhaite beaucoup de courage ». Françoise Portal à également commenté « Je partage ». Françoise PORTAL a aussi adressé un mail à la Mairie. En ce qui concerne la commune nouvelle elle écrit « je n'y vois que des inconvénients,pour ma part car je pense que l'augmentation des impôts, du prix de l'eau et probablement la diminution des dotations n'est qu'approximative et probablement bien en dessous de ce qui sera effectif, voici mon opinion ». Une autre famille qui avait demandé une simulation de l'augmentation des impôts nous écrit «Merci pour votre réponse à notre demande. La réunion d'hier soir nous a permis d'appréhender de manière plus large ce projet de commune nouvelle avec les diverses opinions qui ont pu s'exprimer. Nous restons, pour notre part, sceptiques sur la démarche à suivre, nous ne sommes pas forcément favorable à cet élan, que l'on retrouve dans d'autres secteurs, de regroupements, mutualisations... pensant que cela engendrera, par exemple, plus de désertifications encore dans les campagnes, moins de moyens pour chacun mais cela parait inéluctable tant cet esprit de regroupement se retrouve déjà bien implanté à tous niveaux, aussi il nous parait quand même relativement difficile voir risqué de rester sur le côté de la route et de ne pas suivre le mouvement de groupe... Côté augmentation de nos impôts bien évidemment cela ne nous réjouit pas du tout,  mais comme certains l'ont soulevé hier soir, si la commune reste "seule" ne sera t'elle pas obligée de les augmenter de toute manière ?... et si plus tard un regroupement est  malgré tout "imposé" , effectivement il vaut peut-être mieux être acteur aujourd'hui en choisissant "ses partenaires" plutôt que de se les voir imposés....Une autre habitante à envoyé ce mail : « La démission de votre premier adjoint m'avais surprise. A l'époque je m'en étais demandé la raison. J'ai l'explication ce soir. Je trouve cependant regrettable les chaises vides autour de vous pendant la réunion d'hier soir. Même si je comprends que l'on ne puisse en permance être d'accord sur tout. Oeuvrer en petite équipe devrait pourvoir se faire ensembe. Ce n'est pas étonnant alors qu'a plus grande échelle, les guerres et la domination de quelques uns existent dans ce monde. Personnelement je ne vois pas l'utilité de ce regroupement. Je vous souhaite bon courage pour continuer votre mandant dans ces conditions et vous soutiens". 

ECHANGE DE TEXTOS AVEC LE CONSEILLER DEPARTEMENTAL

Il me signale ne pas l'avoir invité à la réunion du 4 avril alors que 150 invitations ont été envoyées. Il m'indique qu'il n'a pas voulu interférer et qu'il n'a mandaté aucune des autres élus (Les maires de Ste Colombe de Peyre, Javols, la Chaze de Peyre et trois élus de la commune d'Aumont-Aubrac) présents. Sur la décision des conseils municipaux qu'il a toujours déclaré que chacun était libre. La précision demandée est donc faîte. Je lui ai répondu que seuls les habitants ont été invités. Comme je l'ai dit en réunion en tant que Conseiller départemental il est chez lui partout sur son canton comme le député notamment dans une commune qui lui est chère. Il n'a pas besoin d'invitation. Les autres élus présents sont bien venus. Je prends acte qu'il n'aurait mandaté personne. Je lui ai témoigné mon amitié malgré la période difficile et regrette la division qui s'installe et gagne du terrain dans notre commune car cela va devenir compliqué. J'ajouterai ce mercredi  pour moi mais aussi pour lui. 

TARIFS EAU&ASSAINISSEMENT 

Précision : Si effectivement comme l'ont souligné les Maires de La Chaze et de Javols les tarifs de l'eau sont identiques pour ces deux communes qui avec celle d'Aumont-Aubrac ont une gestion commune avec le syndicat de l'eau en revanche chacune des communes à des tarifs indépendants pour l'assainissement. Cela explique et justifie les tarifs annoncés dans une mise à jour précédente. (06/04/2016).

JUSQU'A 23 h 30 LE DEBAT CITOYEN A BIEN EU LIEU

   

   

   

   

   Les chaises des conseillers municipaux et celle du conseil départemental sont restées vides.

   

   

   

   

Après la réunion publique organisée le 23 mars à Aumont-Aubrac à laquelle participaient 170 personnes a eu lieu hier soir celle que j'ai souhaitée pour un débat citoyen sur un sujet d'importance : la création d'une commune nouvelle. La participation des habitants a été importante et témoigne de leur intérêt et curiosité pour ce type de réorganisation territoriale. Les interventions et les questions ont été très nombreuses. Des informations précises et objectives ont été données notamment en matière d'augmentation des impôts locaux. Le but n'est pas d'effrayer les habitants mais tout simplement de les informer.  Les quatre simulations établies pour des habitants vont de 45€ à 237 €. Des aspects positifs du regroupement des communes actuelles ont été mis en évidence. Bref avant que les élus n'aient à se prononcer, dans quelques semaines, sur ce choix il était utile d'avoir cette réunion et ce retour de nos électeurs. J'assume effectivement, seul la responsabilité de l'organisation de cette réunion ,et de l'envoi des invitations à tous les habitants. Je peux parfaitement comprendre que les élus en été offusqués. Il est normal pour le débat contradictoire que je mette en ligne leurs interventions faîtes en tribune. Je faits confiance aux habitants qui me connaissent depuis 28 ans et 16 ans en tant que Maire pour séparer le bon grain de l'ivraie. (05/04/2016).

>lire les interventions des sept conseillers municipaux

COMPTE RENDU REUNION MAIRE CCTP 3 NOVEMBRE 2015

Une nouvelle réunion des Maires de la Communauté des Communes s'est tenue le mardi 3 novembre en présence des services de la Préfecture e de la Trésorerie de Marvejols et de tous les Maires.  Plusieurs points importants ont été abordés :  

INITIATIVE CREATION COMMUNE NOUVELLE  :  la Préfecture a bien confirmé que les courriers adressés par les communes n'étaient qu'informatifs et que seules des délibérations peuvent être prises en compte par M. le Préfet pour prendre un arrêté de création au 1er janvier 2016. Rien ne n'oppose à ce que cet arrêté puisse être pris car son contenu est réduit au s

Mairie de Saint sauveur de Peyre - Tous droits réservés. http://www.saintsauveurdepeyre.fr/public/perso/enveloppe.jpg Nous contacter ImaWeb  &  A GE D I