Saint-Sauveur-de-Peyre, Jeudi 21 Septembre 2017, 21 °C, Ensoleillé
Histoire Commune Déléguée Mairie Peyre Aubrac Lozère
Roc de Peyre
1er Mai 2014 (Photo Michel Guiral)
Histoire Commune Déléguée Mairie Peyre Aubrac Lozère
Croix de Fontanes
22 Novembre 2012 (Photo Michel Guiral)
Histoire Commune Déléguée Mairie Peyre Aubrac Lozère
St Sauveur de Peyre
16 octobre 2010 à 7 h 38 (photo Michel Guiral)
Histoire Commune Déléguée Mairie Peyre Aubrac Lozère
Photo Primée "La France au Quotidien"
29 Octobre 2013 (photo Michel Guiral)
Histoire Commune Déléguée Mairie Peyre Aubrac Lozère
Histoire Commune Déléguée Mairie Peyre Aubrac Lozère
En Aubrac Près de Marchastel
29 septembre 2013 (Photo Michel Guiral)
Histoire Commune Déléguée Mairie Peyre Aubrac Lozère
Histoire de la Commune

Fruit d'un long et patient travail de recherche sur le sujet nous exprimons à Emile Tichet toute notre reconnaissance. C'est dans la charte d'affranchissement des serfs de la Terre de Peyre" en 1261 qu'est signalée l'existence d'une église. En 1782 une cloche est installée. Elle est toujours en service mais surnommée "la petite" par rapport à la deuxième plus grande plus récente.

Après la révolution de 1789 en 1792 le curé de la paroisse n'a pas prêté serment les paroissiens s'opposent  à l'installation de l'Abbé Chapus qui est prêtre assermenté. Le 2 juillet 1792 les quatre gendarmes qui sont venus de Marvejols pour arrêter le curé réfractaire devront battre en retraite après la mobilisation des villageois. En 1842 une délibération du "Conseil de fabrique" qualifie l'église de 1261 de très ancienne et n'offrant aucun intérêt sur le rapport de l'art.

Une nouvelle église est érigée au même emplacement. Elle mesure 24 m de longueur et 12 m de large. Construite en bois déjà vermoulu la commune se voit réduite à la dure nécessité de la reconstruire. C'est l'un des sujets régulièrement évoqué par le conseil municipal entre 1842 et 1874. Le danger d'éffondrement de l'édifice et la tenue des offices à l'extérieur accélèrent la décision de  la reconstruction qui a coûté 37 858,59 F (franc or).

L'inauguration a lieu le 11 octobre 1876. La grande cloche baptisée "Marie" sera offerte par M. et Mme Favier de Chapchinies. Le 12 septembre 1877 la foudre s'abat sur le clocher et cause des dégâts considérables. En 1878 les réparations sont effectuées mais le clocher est cette fois-ci doté d'un paratonnerre. En 1879 une tribune est installée. Il faudra attendre 1954 pour retrouver la réfection du crépis extérieur coté nord par l'entreprise Blanquet. En 1955 le chauffage au gaz remplace un vieux poêle. En 1964 un emploi de sonneur est créé par la municipalité.

Dans une lettre du 19 mai 1965 l'Abbé Moulin sollicite d'importantes modifications : transformation de l'autel pour l'avoir face aux paroissiens, suppression des boiseries vermoulues, de la table de communion et de la chaire ; décrépissage de tous les murs intérieurs et ravalement en pierres apparentes.

Ces travaux seront réalisés par l'entreprise Blanquet. En 1990 la municipalité installe un nouveau paratonnerre, une girouette est mise à la pointe du clocher qui culmine à 30 m de hauteur. Elle a été offerte par de généreux paroissiens. Emile Tichet concluait son historique en 2003 par cette phrase "il est temps de penser au ravalement extérieur".

Deux ans après en 2005 une illumination provisoire concluait une rénovation dont le coût s'est élevé à 75 834 € (TTC) financé par le Conseil Régional (11 900€) le Conseil Général (38 044€) et la commune (25 890€). L'illimunination définitive a été réalisée fin 2006.